You are here

Les bacs de tri ne sont pas des déchèteries !

16/01/2024

Dans les bacs de tri, la règle est simple : uniquement des emballages et des papiers. Mais depuis plusieurs mois, les centres de tri du Syded du Lot subissent une hausse significative de déchets aberrants. Ces erreurs de tri ont des conséquences humaines, environnementales et financières.

Une hausse des aberrants

Pneus, batteries, tuyaux d’arrosage, appareils électriques, mobilier, seringues, cadavres d’animaux… La liste des déchets aberrants déposés dans les conteneurs jaunes/verts et retrouvés sur les centres de tri du Syded est malheureusement très longue. Depuis plusieurs mois, la quantité de ces objets n’en finit plus d’augmenter et cause de gros problèmes dans la gestion des deux usines de tri gérées par le Syded.

Les conséquences humaines, environnementales & financières

Les centres de tri sont conçus pour accueillir des emballages ménagers et du papier. Dès lors qu’un intrus y est introduit, les problèmes commencent. En premier lieu, certains peuvent bloquer ou casser les machines et tapis du centre de tri. Il en découle des arrêts de fonctionnement de plusieurs heures. Les factures pour réparer la casse s’élevant à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ces surcoûts sont répercutés sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères des usagers.

Ensuite, les aberrants les plus lourds et les plus encombrants empêchent les agents d’effectuer leur travail dans de bonnes conditions. Ôter du tapis de tri, plusieurs fois par jour, de gros jouets en plastique ou des cocottes-minute, peut entraîner des troubles physiques. C'est aussi un coup dur au moral pour les agents. L'un d'eux se confie : "On se demande si les gens on conscience de ce qu'on subit quand ils jettent n'importe quoi dans le bac de tri. Si c'est le cas, c'est de la malveillance. J'aimerais qu'ils soient plus nombreux à venir nous rendre visite..."

D’autres objets, plus petits, peuvent être extrêmement dangereux. C’est notamment le cas de tous ceux qui contiennent des piles ou batteries au lithium : une vieille calculatrice, une voiture téléguidée, une brosse à dents électrique… Le Syded en retrouve prêt de 5 tonnes par an sur ses centres de tri ! Ces déchets dangereux causent des départs feux auxquels les agents du Syded doivent faire face avec une grande maitrise. Ce risque est si grand que le Syded a dû récemment investir dans un système de défense incendie unique en Europe, et extrêmement coûteux. 

Le bac de tri n’est pas une déchèterie

La plupart des déchets aberrants qui arrivent au centre de tri auraient dû être apportés en déchèterie (ou rapportés en magasin). Le département du Lot est l'un des mieux équipés en la matière, avec 29 déchèteries pour seulement 180 000 habitants. En moyenne, on en trouve une dans un rayon de 10 km autour de son habitation. Pour beaucoup, elles sont même plus proches que les commerces...

C'est pourquoi les agents de tri espèrent pouvoir compter sur le civisme des usager en respectant la consigne de tri :
Dans le bac de tri, uniquement des emballages et des papiers "lecture".

Astuces et bonnes pratiques

Pour le bac de tri...

Un emballage : pour le reconnaître, on l'achète plein, on le jette vide, comme un pot, une barquette, une brique, une boîte, une canette...

Du papier "lecture" : c'est le papier d'imprimerie, destiné à la lecture et l'écriture, comme un tract, une revue, un cahier, une enveloppe... 
L'essuie-tout et les mouchoirs ne rentrent pas dans cette catégorie ! Ils ne sont pas recyclables, mais ils sont compostables.

Pour la déchèterie...

Volumineux

La taille compte : Si un objet ne rentre pas dans VOTRE poubelle, celle qui se trouve dans votre cuisine, ce déchet doit certainement être apporté en déchèterie (chaise, matelas...).

Achat de remplacement : Quand on vous livre du mobilier ou un équipement électrique (canapé, frigo...), le livreur a l'obligation de récupérer l'ancien. Il faut cependant avertir lors de la commande. C'est aussi valable pour les achats en ligne, même pour les petits appareils électriques (séchoir, rasoir...).

Dangereux

Bricolage/Jardinage/Piscine : rénovation, peinture, entretien d'un véhicule, produits phytosanitaires, traitement piscine... Les déchets de ces activités sont pour la plupart destinés à être apportés en déchèterie.

Pictogramme de danger : Si un pictogramme de danger (risque pour la santé et/ou l'environnement) et visible sur un emballage, il doit être apporter à la déchèterie.

Électrique

Prise/Pile/batterie : Si un appareil dispose d'une prise électrique ou fonctionne avec des piles/batteries, il ne doit pas finir dans une poubelle !
Il doit être rapporté en magasin ou apporté à la déchèterie. Une brosse à dent électrique semble inoffensive. Pourtant, sa batterie au lithium peut prendre feu, voire exploser dans votre poubelle.

 

 
Pour en savoir +

> Consignes de tri
> Ma déchèterie
> Visiter le centre de tri