You are here

Quel "verre" au récup'verre ?

21/02/2019

Le verre se recycle à l’infini ! OK, mais alors pourquoi on ne peut pas mettre dans le récup’verre de la vaisselle, du cristal, un plat type "Pyrex", une vitre ou bien encore un miroir ? C’est bien du verre tout ça, non ?
Visuellement oui, mais techniquement, ces verres sont différents et ne peuvent pas être recyclés ensemble ; pire encore, s’ils sont mélangés, le processus de recyclage peut échouer.

Les emballages en verre sont fabriqués avec le même type de matériau, c’est pourquoi on doit mettre uniquement des pots, des bocaux et des bouteilles en verre dans le récup’verre.

Ainsi, pas derreur, et le recyclage est assuré !

 

 

EMBALLAGES EN VERRE UNIQUEMENT

Bouteilles, pots et bocaux vides, 
sans bouchon ni couvercle.

Récup'verre

CE QU’IL NE FAUT PAS METTRE

3 bonnes raisons de recycler le verre

1. Pour préserver notre environnement

Le verre est majoritairement constitué de sable. Dans les fours des verreries, la réutilisation de verre concassé (calcin), à la place de matières premières, présente de nombreux atouts. Sa température de fusion, un tiers plus bas, permet d'économiser de l'énergie. Cela diminue aussi la consommation d'eau et le prélèvement de ressources naturelles. 
Un Lotois trie en moyenne 41 kg de verre sur l'année (moyenne nationale : 31 kg/an). Ainsi, le recyclage du verre pour le Lot permet d’éviter le rejet de CO2 dans des proportions équivalentes à 2 500 véhicules Diesel.

2. Pour que nos déchets nous coûtent moins cher

10 Kg de verre par personne jetés dans les poubellesRecycler des emballages coûte moins cher que de payer leur enfouissement dans une Installation de Stockage de Déchets destinée aux ordures ménagères. Chaque tonne de verre valorisé permet aux collectivités, et donc aux habitants, d’économiser jusqu’à 130 €.
Cependant, 10 kg de verre par an et par personne finissent encore dans les poubelles. Pour voir l'ampleur de ce "petit" chiffre à l'échelle de notre territoire, il faut imaginer 170 camions, en file indienne sur plus de 2,5 km, en route pour la décharge... Ce gâchis coûte aux Lotois 220 000 € chaque année. C'est le prix des bouteilles vides de sens.

3. Pour contribuer à la lutte contre le cancer

Un partenariat initié en 1974 unissait les collectivités locales à la Ligue contre le cancer. Depuis 1992, ce soutien est laissé à l’appréciation des collectivités. Le Syded a fait le choix de le poursuivre en versant à la Ligue 1 500 € chaque année. Dernièrement, les élus ont souhaité renforcer ce don. Ils ont proposé de le rendre proportionnel à la quantité de verre déposé dans les récup'verre, en reversant 0,50 € par tonne. Désormais, notre participation financière devrait être deux fois et demie plus importante. Ainsi, un meilleur tri contribuera davantage à la lutte contre le cancer.

 

Pour en savoir plus :

> SYnergies n°22

> Guide du tri

 

Utilisez et téléchargez l'application "Le Guide du Tri" pour votre smartphone 1 déchet > 1 réponse
sur le site d'Eco-Emballage